Please wait...
/
https://claco-ministeresports.univ-lyon1.fr/
/
/themes/claroline-black/bootstrap.css?v=681f97338ca102a4139671e7dff2b58d
en
It appears that you're using an unsupported web browser. To enjoy a pleasant and bug-free experience, please use a recent version of a major browser (http://browsehappy.com). Internet Explorer is supported from version 11.
Loading...

Agé de 25 ans, Jérémy Pereira est multi champion du monde en cyclisme sur route en sport adapté (trouble dans le spectre de l’autisme).

Il débute le vélo en loisir en 2006 et démontre son potentiel physique « Sur la route des Jeux London 2012 ».

A la suite de ce projet, il est détecté par l’entraîneur de l’équipe de France Sport Adapté de cyclisme sur route pour ses qualités physiques et techniques. Il intègre pleinement l’équipe de France en 2015 et obtient sa première médaille d’or dès ses premiers championnats du Monde.

Il est aujourd’hui multi champion du monde. Les cinq médailles (une en or, deux en argent et deux en bronze) qu'il vient d'obtenir aux INAS Global Games en Australie (octobre 2019) s'ajoutent à un palmarès déjà impressionnant : vice-champion du monde en contre la montre en 2015, champion du monde en contre la montre et en course en ligne en 2016, champion du monde en contre la montre en 2017, en individuel et par équipe, champion du monde par équipe en contre la montre en 2018.

En participant à des événements internationaux comme les Global Games mais également en ouverture d’événements médiatiques comme le Paris-Nice, il permet de mettre en lumière les valeurs sociales d’inclusion mais également de valorisation des performances sportives comme tout athlète de haut niveau avec, en plus, une classe naturelle et une humilité touchante. Jérémy ne laisse aucune place à la concurrence sur la scène française mais également internationale. Avec le palmarès accumulé ces trois dernières années, la France fait désormais figure de nation majeure du cyclisme du Sport Adapté

Le sport, et plus spécifiquement le cyclisme, a permis à Jérémy d’évoluer énormément en termes d’autonomie par les déplacements inhérents à sa pratique sportive (compétitions, les stages,…) , de communication mais aussi de timidité.